Plus de 300 personnes réunies pour le débat citoyen sur les véhicules sans conducteur

Depuis 1998, Missions Publiques a à cœur d’ancrer le débat au plus près des citoyens et de le détacher au maximum de tout lobbyisme possible de la part d’institutions publiques ou privées. Plus de 300 participants dans toute la France ont débattu le 27 janvier sur la thématique des véhicules sans conducteur. En partenariat avec des organismes privés et publics et avec l’appui technique d’EIT Digital, cette journée de débat citoyen sur cinq sites en France a pu être réalisée avec brio.

Le débat à Conflans Ste-Honorine (© Margot Poujol)

Yves MATHIEU (co-directeur de Missions Publiques) s’estime « très satisfait de cette journée. Les débats ont été, du matin au soir, très intenses. Les gens sont restés connectés entre eux, très dynamiques. Un bon indicateur pour nous, est le fait de n’avoir vu personne sortir son mobile pour consulter ses réseaux sociaux durant cette journée. »

« Les gens sont ravis. Certains nous disent « ah mais si je pouvais me passer de ma voiture, je signerais demain ! » ou encore ceux qui nous disent « je m’intéresse aux technologies mais j’ai envie d’en savoir plus sur comment ça va marcher » ou encore tout simplement ceux qui sont venus par curiosité car ils s’impliquent sur leur territoire et ont envie de pouvoir faire entendre leurs voix sur ce qu’il va passer ici pour résoudre les problèmes de mobilité. Il y avait déjà une très grande diversité de motivations et c’est aussi cela que nous recherchons. Nous sommes donc très ravis d’avoir eu toute cette palette, cette mosaïque de citoyens présents ici et sur les 4 autres sites aujourd’hui. […] On attend d’être positivement surpris désormais et de découvrir l’inventivité et la capacité d’interpellation des citoyens aussi. […] On ne sait pas encore aujourd’hui comment les citoyens construisent leur argumentation, comment ils ont tricoté ensemble cette opinion publique éclairée et c’est ça la surprise qu’on va avoir cette semaine quand on va prendre le temps de lire et analyser tout ce qui a été produit par les citoyens. » – Judith FERRANDO, co-directrice de Missions Publiques

Parmi les partenaires, il n’y avait pas de constructeur automobile et peu d’acteurs des transports en commun. « Mais ce n’est pas parce qu’ils ne sont pas là qu’ils ne sont pas intéressés par les résultats et le changement d’échelle européen qui aura lieu fin de cette année fait qu’aujourd’hui les partenaires comprennent mieux l’importance de ce genre de débats. » confie Yves Mathieu.

Un format qui a plu aux citoyens !

Raffaele 24 ans et Julie 22 ans nous confient ces quelques mots :

« Oui tout à fait, cela correspondait à mes attentes ! Je m’attendais à des petits ateliers, la possibilité d’échanger dans des petits groupes. C’est ça que j’apprécie. Ce n’était pas une conférence frontale où des experts venaient nous expliquer leur vision ça nous a permis de faire remonter l’intelligence citoyenne.

C’est vrai que le fait d’être en petits groupes avec des cafés et ne pas devoir s’exprimer devant 100 personnes ce qui peut tétaniser certains, je trouve ça cool. Le fait d’être avec des inconnus et pas en famille, ça permet de pleinement s’exprimer et de ne pas être jugés. »

Pour Missions Publiques, il va désormais s’agir de dépouiller tous les résultats, trier et analyser les données reçues des 300 et quelques participants de ce jour et préparer un déploiement à travers l’Europe. A la clé, une vision internationale qui permettra de peaufiner encore plus la question des véhicules sans conducteur qu’ils soient terrestres, ferroviaires ou encore aériens.

By | janvier 29th, 2018|Non classifié(e)|Commentaires fermés sur Plus de 300 personnes réunies pour le débat citoyen sur les véhicules sans conducteur

About the Author: